Ilvimril Forum Index

Ilvimril
Monde énigmatique d'une autre époque

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Friedrich Dasterbang

 
Post new topic   Reply to topic    Ilvimril Forum Index -> Informations générales -> Fiches de personnages -> Fiches des joueurs
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Friedrich Dasterbang
Humain

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 24
Masculin
Niveau: 2
XP:
Compétences: Animisme niveau 2

PostPosted: Sun 6 Jun - 15:24 (2010)    Post subject: Friedrich Dasterbang Reply with quote

Prénom : Friedrich
Nom : Dasterbang
Race : Humain
Sexe : Mâle
Âge : 25 ans
Description physique : Friedrich est un homme à l'air blasé. Ses traits sont tirées. Ses yeux, autrefois brun avec une touche d'orangé, ont perdu leur éclat. Il porte ses cheveux noirâtres longs. Il lui arrive aux épaules qui sont assez robustes. Il n'est pas très grand, pas très large, plutôt dans la moyenne, mais son corps est bien développé dû à un travail constant. Il porte habituellement des vêtements normaux qui le confonde dans la masse.                         

Description psychologique : Friedrich n'a pas seulement l'air blasé, il est blasé par la vie en général. Ses envies sont disparues et il cherche un cadre simple dans lequel s'intégrer, s'y laissé aller, faisant sa part bien comme il faut et laisser le reste aux autres. Plus rien ne l'étonne.  Les apparences lui importe peu désormais. Il vit sa vie comme il peut.                                             

Passé:
                Friedrich Dasterbang était, autrefois, reconnu pour être un homme bien. Il avait les valeurs là où il fallait. Très apprécié de ceux qui le connaissait, il n'était pas du genre resplendissant que l'on remarque d'entre les autres. Par contre, il brillait pour les personnes le connaissant bien. Friedrich était près à beaucoup pour les gens qu'il aimait. On n'avait pas à lui demander quoi que ce soit. Il le faisait de bon cœur sans demander en retour.   
   
                 Il s'adonna à rencontrer une jolie fille un jour. Cette fille l'aimait et il l'aimait. Il n'avait nul besoin d'être impressionnant, ni  fantastique pour lui plaire. Pourtant, il aurait été prêt à tout pour elle, mais ne sentait pas la nécessité de le faire. Dans ces temps, il aurait véritablement pu trouver un moyen de lui décrocher la lune.    
   
                À ce moment du récit, il est important de mentionner que Friedrich vivait à Orynir, mais il n'était pas adepte des valeurs de sa nation. Ainsi donc, un jour, il emmena sa douce, près d'une rivière et la fit s'assoir à l'ombre des arbres. Plein d'enthousiasme, il lui fit part de son projet de déménager en Kavelio et y ouvrir une petite auberge qu'ils pourraient gérer ensemble. Les yeux plein d'espoir, il attendit sa réponse. Elle lui répondit d'un tendre baisé. À ce moment, il prit sa main, la porta à son cœur et se dit qu'il était véritablement amoureux. Un grand bonheur l'empli et les fleurs autour poussèrent un peu, devenant plus éclatante! Il sembla à Friedrich qu'il partageait une partie de son âme avec le monde.    
   
                Le bonheur n'étant qu'une absence privilégié et momentané de malheur, la mort s'abattit sur sa mère. S'était comme si son âme était déchiré en deux. Une partie de lui avait été détruite. Vivre lui faisait mal, respirer lui faisait mal, ressentir lui faisait mal. Soucieuse , sa douce l'emmena près de la rivière et, cette fois-ci, c'est lui qui se fit assoir à l'ombre des arbres. À défaut de savoir quoi lui dire, elle tenta de l'apaiser par sa présence. Elle se pencha et effleura ses lèvres contre les siennes, le baisé le plus froid qu'il eut ressenti. Ses émotions étaient bloqué, il était incapable de lui témoigner une quelconque émotion. C'était comme s'il n'était plus là. Elle se releva et lui sourit tout de même. Elle lui dit qu'elle devait partir par obligation paternelle, ce qui lui sembla tout à fait naturel. Il ne lui en voulait pas qu'elle le quitte. Il resta donc assis seul. Il réfléchit quelque peu et la seule chose qu'il trouva à faire était de continuer en suivant son plan de vie.    
   
                Le lendemain, il passa chez sa douce. Il lui dit qu'il ne savait plus quoi faire autant par rapport à sa vie que par rapport à elle, qu'il se sentait incapable de lui prodiguer l'amour qu'il ressentait pour elle, que, vu ce qu'il s'était passé dans sa vie, ses émotions étaient à plat. Elle comprit et ne lui en tint pas rigueur. Il partit la semaine suivante à Kavelio pour travailler et y établir des contacts.    
   
                À Kavelio, il occupa les emplois les plus ardus physiquement et, parfois, les plus risqués, mais c'était ceux qui rapportaient le plus. Cela développa son corps et sa vivacité. Il fit de nouvelles rencontres. La peine éprouvée par la mort de sa mère se dissipa quelque peu. Plus le temps passait, mieux il se sentait. Il se rapprocha de certaines filles à Kavelio, mais ce fut des échecs sur le plan amoureux. Ce n'était pas de bien longue durée, seul l'intensité du moment y était, mais était-ce réellement l'émotion qu'est l'amour qui y était vécu? Après coup, il n'aurait su le dire. Il travailla comme un forçat pendant trois années et se fit un joli pactole. Il décida qu'il était temps de retourner en Orynir.    
   
                Son père était bien heureux de le revoir, tout comme Friedrich était bien heureux de revoir son père et son entourage là-bas. Il s'adonna à sortir avec de vieux amis et revit sa douce d'autrefois... Son cœur se remit à battre, ses mains devinrent moites, son souffle devint lent. Depuis longtemps son corps n'avait réagi ainsi. Il alla à sa rencontre. Surprise, elle lui fit une longue caresse comme à un ami que l'on a pas vu depuis longtemps. Ils passèrent une belle soirée ensemble en compagnie de leurs amis communs. C'était comme si ses trois années d'absences n'avaient pas eu lieux, comme si la mort de sa mère ne l'avait pas affecté.   
   
                Incertain, il se confia à un de ses vieux amis qui lui apprit qu'elle aussi avait ressenti quelque chose en le revoyant. Friedrich s'en trouva emballé, chaque jour il avait de plus en plus envie de la voir, il avait besoin de lui parlé, elle faisait de nouveau partie de ses journées. Cependant, comme le bonheur n'est qu'une absence privilégié et momentané de malheur, elle s'était, entre-temps, fait un autre amoureux. Pour Friedrich, tant qu'elle ne le repoussait pas, il avait pour intention de continuer à être lui-même (ce qui impliquait de l'aimer).    
   
                Après un certain moment, il se devait de mettre la situation dans laquelle il se trouvait au clair. Convaincu de l'amour qu'il lui portait, il ne put se résoudre à être un simple ami, ni même un très bon ami. Lorsqu'il compris qu'il n'était plus capable de supporter cette situation, qu'il avait poussé le plus loin qu'il pouvait, il se résolut à mettre ses émotions de côtés pour de bon. Il se rendit une dernière fois à la rivière. Il se remémora le jour où il avait fait part de ses projets à sa douce, que celle-ci lui avait répondu par un tendre baisé et comment les fleurs avaient poussés autour. Ensuite, il se rappela le dernier baisé qu'elle lui avait donné en ce même endroit, comment il était resté de glace.... Puis, il pensa une dernière fois à elle... heureuse ou peut être même pas dans les bras d'un autre homme. Cette fois-ci, les fleurs et les brins d'herbe fanèrent autour... C'est à ce moment qu'il constata que son humeur avait un impact sur son environnement. Il pensa fort à la mort de sa mère, à sa douce en train d'embrasser un autre homme, puis se concentra. Une fleur mourut et les autres fanèrent encore un peu. Il se senti épuisé, il s'assit. Il resta à cet endroit un moment, puis il disparu encore une fois de sa ville conscient du pouvoir qu'il possédait désormais, qu'il avait toujours possédé.     
                                                                                      
Niveau :
Compétences choisies : Animisme
_________________
«Le bonheur n'est qu'une absence privilégié momentané de malheur...»


Last edited by Friedrich Dasterbang on Sun 6 Jun - 16:00 (2010); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 6 Jun - 15:24 (2010)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Avatar des Dieux
Administrateur

Offline

Joined: 04 May 2010
Posts: 217
Niveau: ??
XP:

PostPosted: Sun 6 Jun - 15:41 (2010)    Post subject: Friedrich Dasterbang Reply with quote

Très bien. On saisi le personnage à perfection. Un seul point par contre : ça serait bien si tu pouvais spécifier quelque part comment il se fait que ton perso soit animiste. Juste clarifier ce point et tu pourras poster.
_________________
Règle numéro 1:
L'administration a toujours raison;
Règle numéro 2:
En cas de litige, se référer à la première règle;
Back to top
Friedrich Dasterbang
Humain

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 24
Masculin
Niveau: 2
XP:
Compétences: Animisme niveau 2

PostPosted: Sun 6 Jun - 16:01 (2010)    Post subject: Friedrich Dasterbang Reply with quote

Voilà c'est fait!
_________________
«Le bonheur n'est qu'une absence privilégié momentané de malheur...»
Back to top
Avatar des Dieux
Administrateur

Offline

Joined: 04 May 2010
Posts: 217
Niveau: ??
XP:

PostPosted: Sun 6 Jun - 16:03 (2010)    Post subject: Friedrich Dasterbang Reply with quote

Fiche accepté.
_________________
Règle numéro 1:
L'administration a toujours raison;
Règle numéro 2:
En cas de litige, se référer à la première règle;
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Ilvimril Forum Index -> Informations générales -> Fiches de personnages -> Fiches des joueurs All times are GMT - 4 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Getting a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group